A+ A A-

Modalités d’enseignement : l’université s’adapte aux nouvelles mesures sanitaires

Suite aux dernières mesures gouvernementales concernant l’accueil des étudiants dans les établissements d’enseignement supérieur en zone d’alerte renforcée et en zone d’alerte maximale, l’ensemble des composantes de l’université Sorbonne Paris Nord a su adapter en un temps record leurs modes d’enseignement pour répondre aux nouveaux impératifs sanitaires et proposer des solutions adaptées aux spécificités de chaque formation.

Deux modes d’enseignement ont été ainsi mis en œuvre depuis le 7 octobre dernier pour répondre à la jauge fixée à 50% maximum de la capacité d’accueil en présentiel sur les campus:

  • Le tout en distanciel
  • L’hybride : la promotion est divisée en deux groupes, une partie des étudiants assiste au cours en présentiel, face à l’enseignant, et l’autre partie hors campus en distanciel.

 Nous avons recueilli le témoignage de plusieurs responsables de formation, impliqués à leur échelle dans la mise en œuvre de ces différents modes d’enseignement :

Eric Assier, responsable de la Licence Sciences de la vie (UFR SMBH)

 “En ce qui concerne les trois années de Licence Sciences de la vie, nous utilisons les deux modes d’enseignement. Dès la réunion pédagogique de rentrée nous avions prévenu que nous serions susceptibles de passer au distanciel au cours du semestre et certains enseignants se sont organisés en ce sens. Il a été décidé de ne pas changer les salles qui nous ont été attribuées dans les plannings afin de ne pas mettre de tension entre les filières. Pour la Licence 1 (classique, Oui Si, LAS-SV, PASS-SV), l’organisation est la suivante :

La création des promotions Curie et Monod a permis de diviser les promotions en demi-groupes, afin de respecter la distanciation si les salles attribuées n’étaient pas deux fois plus grandes. Le planning précise l’état de la promotion à chaque créneau. Une alternance est programmée.

Un enseignement hybride est également mis en place, avec un mix de présentiel et de cours via Teams ou Zoom. Les enseignants communiquent directement avec les promotions par email pour transmettre les liens. Ces liens seront bientôt accessibles sur Hyperplanning. Les responsables d’année veillent de leur côté à la bonne articulation présentiel/distanciel par matinée ou après-midi.

Certains enseignements nécessitent des équipements pédagogiques qui sont en cours d’acquisition. En attendant, s’il n’est pas possible de faire de l’hybride, la moitié de la promotion présente est chargée de transmettre ses notes de cours ou TD au reste de la promotion.

Une partie des enseignements sont passés en tout distanciel. Les étudiants “empêchés” (sans ordinateurs ou connexion) ont été recensés dès la rentrée et ne représentent que très peu d’étudiants cette année. Les téléphones suffisent pour les cours. Nous avons incité les enseignants à déposer les supports de cours sur Moodle et/ou Claroline.

Pour les Licence 2 et 3, des solutions similaires ont été mises en place.

Ainsi, la Licence 3 a été divisée en deux demi-groupes avec un “Groupe A” venant les semaines paires et un “Groupe B” les semaines impaires. Le planning précise lorsque les salles permettent d’accueillir la promotion ou le groupe de TD en entier.

Finalement, le choix entre ces modes d’enseignement est fortement dépendant des enseignants et des matières enseignées. Je remarque également que l’entre-aide des enseignants est quotidienne pour permettre à chacun d’avancer.”

Homère Nkwawo, directeur de l’IUT de Villetaneuse

“A l’IUT de Villetaneuse, plusieurs départements ont opté pour l’alternance. Après un débat au sein du conseil de direction extraordinaire, nous avons donné des directives en fonction des profils des formations : la priorité a été donnée à l’apprentissage et aux primo-entrants en présentiel, en respectant les consignes de la présidence.

Au département carrières juridiques par exemple, l’alternance des promotions sur le campus a été organisée de la façon suivante : les premières années sont accueillies en semaine 1 et les deuxièmes année et apprentis en semaine 2, avec un rattachement des licences.

La semaine où les étudiants ne sont pas sur site, les cours sont totalement en distanciel.

La semaine où les étudiants sont sur site, chaque groupe est réparti dans deux salles voisines :  pour un groupe de 30 étudiants, cela signifie 15 étudiants dans une salle et 15 étudiants dans une salle voisine. L’enseignant doit naviguer entre les deux salles pour répondre aux interrogations de tous les étudiants et pour vérifier le respect des consignes sanitaires.”

Une mobilisation à la hauteur des enjeux

L’université est parfaitement consciente des bouleversements occasionnés par cette transition et des efforts fournis par les composantes, personnels administratifs, techniques et enseignants-chercheurs pour répondre à ces nouvelles exigences sanitaires : tout est mis en œuvre pour vous accompagner au mieux dans ce contexte particulier.

L’université tient également à saluer les équipes de la direction des systèmes d’information (DSI) de l’université Sorbonne Paris Nord, qui se sont fortement mobilisées pour permettre aux étudiants et composantes de bénéficier des ressources numériques adéquates.

Dernière modification lemercredi, 14 octobre 2020 20:45